Les extraits de Les limites à la croissance cités ici présentent les résultats de World3 obtenus en combinant conjointement une limitation de naissances, un mode de vie généralisé suffisant mais sans excès et des technologies qui utilisent les ressources de manière bien plus efficiente qu’aujourd’hui.

« Pour demeurer soutenable, le monde du Scénario 8 ne peut pas se contenter de contrôler la croissance : il doit abaisser son empreinte écologique en-dessous de la capacité de charge de l’environnement et il doit accentuer sa restructuration sociale grâce à une exploitation concertée et appropriée du progrès technologique.

[Ainsi] dans le Scénario 9… [le monde] développe, finance et utilise des technologies… [qui] permettent d’améliorer l’efficience de l’utilisation des ressources, de réduire les émissions de pollution par unité de production industrielle, de contrôler l’érosion des terres et d’augmenter le rendement agricole jusqu’à ce que la quantité de nourriture par habitant atteigne le niveau souhaité.

Nous partons du principe… que ces technologies ne sont efficaces qu’après une période de développement de 20 ans… Dans la société plus mesurée du Scénario 9, la population croît plus lentement et il n’est pas nécessaire de consacrer du capital à la poursuite de la croissance ni à la résolution de problèmes survenant en cascade, si bien que les nouvelles technologies peuvent recevoir un soutien plein et entier. Mises en œuvre tout au long du siècle, elles réduisent de 80 % l’utilisation de ressources non renouvelables par unité de production industrielle et de 90 % la pollution générée par unité de production. Et comme la production industrielle est maîtrisée, ses gains ne sont pas consacrés à l’augmentation de la croissance et profitent donc entièrement à la baisse de l’empreinte écologique.

097

L’augmentation régulière du rendement agricole marque une légère pause durant la première moitié du XXIe siècle, car la pollution s’accentue (un effet avec retardement des émissions rejetées à la fin du siècle précédent… ). Mais à partir de 2040, la pollution baisse à nouveau grâce à des technologies plus efficaces. Le rendement agricole retrouve alors son niveau d’avant et s’améliore lentement tout au long du reste du siècle.

Dans le Scénario 9, la population se stabilise en dessous des 8 milliards d’individus, ces derniers conservent le niveau de vie matériel qui leur convient pendant tout le siècle. L’espérance de vie est élevée… À la fin du XXIe siècle, il y a assez de nourriture pour tous. La pollution connaît un pic, mais diminue avant d’avoir causé des dégâts irréversibles. Quant aux ressources non renouvelables, elles baissent si lentement que 50 % du stock de départ sont encore présents lors de l’année de simulation 2100.

[…]

La société durable présentée dans le Scénario 9… se compose de près de 8 milliards d’individus et dispose d’assez de nourriture, de produits de consommation et de services pour que chacun d’eux vive dans le confort…

Ce scénario renvoie l’image d’un monde non seulement possible, mais aussi souhaitable, selon nous. Un monde ô combien plus séduisant que ceux des autres scénarios du chapitre précédent qui poursuivent leur croissance jusqu’à ce que de multiples crises les en empêchent… » [1]

[1] Les limites à la croissance ; Dennis Meadows, Donella Meadows et Jorgen Randers, 2004, traduction d’Agnès El Kaïm, 2017 ; édition Rue de l’échiquier, Paris ; pp. 392-397.