007-A

007-B

Le maintien de la vie nécessite une consommation continue d'énergie sous la forme de celle libérée dans le corps par la nourriture pour maintenir son métabolisme, de celle libérée par les carburants de chauffage, où encore de celle consommée pour fabriquer des maisons où s'abriter. Plus largement tout acte économique demande une consommation d'énergie. Sans consommation d'énergie, il n'y a plus de vie. Le bien-être humain et la vie elle-même dépendent de l'écoulement continu d'un flux d'énergie disponible depuis le monde inanimé vers le monde animé. Nous touchons là la vraie nature de la richesse absolue : l'énergie disponible. Elle ne se mesure pas par une valeur d'échange arbitraire, mais par la quantité d'énergie disponible, parfaitement définie, qu'elle contient (mesurée en Joules). C'est ainsi que l'on aboutit au concept de richesse-énergie : « La combinaison de matériaux possédant une valeur économique et de l'énergie qui alimente le moteur de toute économie. » [1]

Il convient ici de préciser ce qui est entendu par consommation d'énergie. Ceux qui ont fait un peu de physique à l'école doivent se souvenir qu'un principe fondamental est celui de la conservation de l'énergie. Quand on parle de consommation d'énergie, on parle en fait d'une transformation d'énergie d'une forme disponible permettant de réaliser un travail en une forme indisponible de laquelle plus aucun travail ne peut être tiré. Par exemple, une partie de l'énergie chimique disponible dans l'essence contenue dans un réservoir sera transformée en énergie cinétique qui fait avancer le véhicule, et l'autre partie en énergie thermique dont une part peut être prélevée pour chauffer l'intérieur de voiture, le reste étant rejeté vers l'atmosphère via les gaz d'échappement.

Notons bien qu'il s'agit ici d'un processus irréversible. L'énergie cinétique qui a fait avancer le véhicule et la chaleur dégagée dans l'atmosphère via les gaz d'échappement ne pourront plus jamais être récupérés pour être retransformés en carburant ou en une quelque autre forme d'énergie disponible que ce soit.

[1] « Richesse, Énergie et Valeurs humaines » de Thomas Wallace, 2009, traduction française par Jean-Paul Devos, édition Persée, 2017, p. 29.